Réaction de l’UMIH et du GNC suite à l’assignation des plateformes AirBnB et autres.

« Nous saluons la décision de la mairie de Paris d’assigner les plateformes de location meublée qui proposent illégalement sur leur site des offres de location meublées, sans numéro d’enregistrement alors que ce dernier est obligatoire depuis le 1er décembre 2017. Chaque loueur doit en effet indiquer sur chaque offre le numéro d’enregistrement délivré via un télé-service par la mairie de Paris et  les plateformes retirer les annonces qui en sont dépourvues.

Il est sidérant qu’en toute conscience Airbnb  comme Abritel se jugent au-dessus des lois et s’en exemptent en maintenant en ligne des annonces illégales. Près de 80% des offres  du site Airbnb sont aujourd’hui  illégales à Paris.

Airbnb et d’autres doivent respecter les règles sous couvert de faux prétextes quand d’autres plateformes mondiales comme Booking.com ont supprimé toutes les annonces sans numéro d’enregistrement. L’adoption prochaine de la loi logement dans son article 51 et les sanctions qui y sont prévues mettra, nous l’espérons, un terme à ces attitudes.

Enfin, un affichage plus lisible du numéro d’enregistrement dans un champ à part entière sur l’offre en ligne au même titre que les champs « Titre de l’annonce »   ou « Descriptif de l’annonce » traduirait une plus grande transparence des offres. » ont réagi Roland HEGUY et Jacques BARRE.

%d blogueurs aiment cette page :